Le DEVOPS REX s’est tenu le 28 novembre dernier au grand Rex et la promesse d’une journée dédiée au retour d’expérience a été tenue !

Petit retour sur cette journée consacrée aux méthodologies et à la culture DevOps.

A aucun moment on n’a entendu « DevOps, c’est quoi ça ? », mais plutôt « Et vous, comment avez-vous intégré les méthodologies DevOps dans votre entreprise ? ».
On n’a pas non plus entendu « Avec notre logiciel, vous pourrez tout faire avec ! », mais plutôt « ah oui, vous utilisez Ansible, super ! Et vous avez déjà travaillé avec Docker ? »

Vous imaginez combien nous pouvions nous sentir compris pour une fois, toutes les personnes autour de nous savaient de quoi on parlait et nous regardaient comme des gens « normaux » !

Eh oui, car la communauté venue en masse ce jour-là (400 participants, les organisateurs, les speakers, les exposants et la presse) attendait avec impatience cette « irl » où l’on pourrait parler librement et sans complexe de nos métiers, échanger sur nos pratiques et confronter nos expériences.

Participants au DevOps Rex 2016

Car cette journée était imaginée comme telle, des speakers qui relatent leurs bonnes et mauvaises expériences, et racontent comment et pourquoi ils ont dû faire évoluer leurs méthodes.

Ainsi, Stéphanie Jean et Thomas Chappe de la Digital Factory d’Orange ont partagé avec humour les difficultés managériales qu’ils ont rencontrées, notamment parce que DevOps, c’est avant tout une philosophie et des méthodes tournées vers le partage et l’échange. On est donc bien loin du travail cloisonné et des équipes en silo des grandes structures.

Chez Microsoft, les participants découvrent que la transition DevOps s’est aussi caractérisée par un changement des méthodes de pilotage des projets clients.

Olivier Mauras du groupe Kudelski a, quant à lui, présenté les résultats de leurs transformations DevOps, permettant notamment de multiplier par 10 la taille de leurs infrastructures, tout en fiabilisant et simplifiant la gestion, et sans augmenter le nombre de sysadmin affectés à la gestion.

Des retours d’expériences comme on les aime, véritables, sans langue de bois, parce que l’évolution vers d’autres méthodes, ça ne se passe pas toujours sans heurts.

En prime, et ça ne s’était jamais vu jusque-là, un événement francophone et à Paris dédié au DevOps, il fallait oser !

Speaker au DevOps Rex 2016

Mais le DevOps Rex, c’est aussi une équipe de passionnés, les organisateurs, tous (ré)unis autour d’un sujet pour lequel ils n’ont pas hésité à consacrer de leur temps pour préparer cet événement.
Nous avons été, le temps d’une journée, à leurs côtés pour les aider à mettre de l’huile dans les engrenages.
Pourtant, tels des DevOps qu’ils sont tous, ils avaient très bien préparé et anticipé cette journée ! Il ne nous restait plus qu’à participer aux derniers préparatifs : installation de la salle, préparation des badges, tee-shirts, goodies (et oui, en plus, ils sont généreux !), programmes.

9h00, il est temps d’ouvrir les portes du Grand Rex ! Ils sont nombreux à patienter (dans le froid glacial) pour entrer dans cette magnifique salle !
Pour nous, ce sera un marathon d’une petite demi-heure où il faut accueillir les participants, distribuer les badges, les tee-shirts, les goodies (porte-clés, autocollant, mascotte) et les orienter vers un café chaud et vers les sponsors.
Puis vient le tour des conférences, des pauses café, du déjeuner, et des échanges : avec les sponsors, avec les participants, entre nous, les « bénévoles de l’orga ».
Des échanges très enrichissants où l’on découvre de nouveaux retours d’expérience, où l’on échange sur des solutions innovantes, d’autres permettant de simplifier le travail.

C’est ça le DevOps Rex, des discussions autour d’un café, à côté du buffet bio présenté par cet excellent traiteur qui tout au long de la journée fournira participants, sponsors, et organisateurs en boissons chaudes et froides, en collations sucrées et salées, pour finir par un buffet de charcuterie tout juste exquis.

Au final, les organisateurs avaient tellement bien ficelé cette journée qu’elle se sera passée sans accroc, chacun ayant appris ou conforté ses connaissances, ses intentions.
Parce que la culture DevOps, c’est aussi ça, la passerelle entre 2 mondes qui paraissent si éloignés, des échanges pour tirer le meilleur de chacun.
Journée réussie en tout cas, nos rencontres du jour nous auront chacune apporté quelque chose, pour développer encore plus cette façon de travailler que nous affectionnons.

Mascotte DevOps Rex 2016

Suivant Précédent